Nos expertises

Chez Nāga Geophysics nous mettons en œuvre de manière  concrètes les dernières avancées scientifiques en imagerie géophysique. Les connaissances fondamentales acquissent par notre proximité avec le monde de la recherche, nous permettent de proposer des solutions innovantes.

Notre équipe intervient sur les sites les plus difficiles d'accès grâce à une grande expérience de la haute montagne et des sites isolés.  Nous développons nos algorithmes pour prendre en compte les géométries complexes et pour adapter le traitement aux spécificités de chaque site.

Risques naturels

Glissement de terrain

Nāga Geophysics met en œuvre la méthode de polarisation provoquée pour calculer caractériser le sous-sol en termes de teneur en eau, argilosité (CEC, capacité d’échange cationique) et perméabilité. Ces paramètres permettent de localiser les zones à plus haut risque de glissements de terrain.

L'instrumentation des sites sensibles permet de détecter des changements précurseurs d'un glissement pour alerter le plus tôt possible du danger.

Permafrost

Le travail de recherche de Pierre-Allain DUVILLARD et d'André REVIL a permis de développer de nouvelles équations pour l'interprétation des mesures géophysiques électriques sur les sites à permafrost .

Cette méthode innovante, basée sur la polarisation provoquée, permet d'adapter l'implantation des infrastructures en haute montagne.

Infrastructures et aménagements

Diagnostic de fuite

L'expertise unique de Nāga Geophysics a permis de développer des solutions innovantes pour la détection de fuites dans les digues et barrages.

Basée sur la technique de polarisation provoquée, la méthode d'imagerie de la teneur en eau est un outil performant pour le diagnostic des ouvrages et le suivi temporel de leur intégrité.

Le modèle 3D ci-contre illustre la mise en œuvre de cette technique dans le cadre d'un partenariat entre André REVIL et l'IRSTEA (maintenant INRAE) sur le site test d'Aix-en-Provence.

Teneur en eau et argilosité

Nāga Geophysics met également en œuvre la méthode de polarisation provoquée pour calculer la teneur en eau et l'argilosité (CEC, capacité d’échange cationique) pour obtenir un diagnostique complet des ouvrages.

Les coupes en teneur en eau et en capacité d’échange cationique ci-contre ont été obtenues à partir de mesures effectuées en surface d’une digue.

Contrôle de géomembrane

En collaboration avec André REVIL, Nāga Geophysics développe une expertise spécifique pour l'inspection des géomembranes. Les progrès réalisés sur la méthode mise-à-la-masse permet une localisation fine des fuites. Elle peut être mise en œuvre sur les réservoirs pleins, par exemple, pour les bassins de lixiviats ou pour les réservoirs utilisés pour la neige de culture utilisée par les stations de ski.

Sites et sols pollués

Suivi des zones humides artificielles

La mise en œuvre de la polarisation provoquée sur les zones humides, combiné avec un algorithme de traitement spécifique, permet d'obtenir une image 3D du colmatage du filtre.

L'instrumentation de la sorte des sites de traitement des eaux usée permet de localiser les zones nécessitant des mesures préventives. L'acquisition en 4D (3D répété dans le temps) est un outil performant pour faire le suivi des sites et optimiser leur rendement.